Rituel IA est une rencontre simple entre l’intelligence artificielle et le public et donne lieu à un échange émouvant sur nos peurs et nos espoirs collectifs.

Production compacte en tournée, Rituel IA invite les membres du public à dévoiler leurs peurs et leurs espoirs à un modèle de langage. Leurs contributions sont ensuite anonymisées, puis partagées ou projetées sur des espaces réels et numériques à grande ou petite échelle afin que l’ensemble du public en soit témoin. Les contributions du public sont transmises à l’IA qui prépare, puis partage ses réflexions avec le grand public par l’intermédiaire de créations artistiques et de conclusions de son cru.

Au moment où nous rédigeons ce texte, l’IA n’est toujours pas une machine sentiente et les sentiments humains constituent ce qui nous distingue. Rituel IA nous aide à reconnaître cette différence.

Rituel IA est un projet multidimensionnel, dans le sens où c’est un petit contenant constitué de nombreux éléments. Il s’agit d’un événement multilingue d’art en direct à vocation communautaire et rassembleuse qui incite la participation du public, un projet artistique localisé et généré par l’IA, une porte d’entrée vers la compréhension de l’IA et une occasion de promotion pour votre festival, salle, commanditaires et donneurs de bourses.

 

 

Une version de grande envergure est à venir en 2024. Les dates seront bientôt diffusées…

 

 

 

Historique

AOÛT 2023

STO Union avec nos co-producteurs UKAI Projects et HAU sommes ravis que Rituel de L’IA est une des dix productions soutenues par le ministère du Patrimoine canadien et le haut-commissariat du Canada au Royaume-Uni à la présence artistique du Canada au Festival Edinbourg Fringe 2023.

Lire le communiqué de presse ici :

STO Union au Festival Edinburgh Fringe 2023

 

JUIN 2023

Festival des arts In The Soil/RHIZOMES

St. Catharines, Ontario

15 juin 2023     19 h à 22 h

16 juin 2023     19 h à 22 h

17 juin 2023     13 h à 16 h et 19 h à 21 h

https://suitcaseinpoint.com/in-the-soil-arts-festival/

 

Ce projet d’art multilingue en direct est axé sur la récolte en temps réel des espoirs et des peurs des spectateurs par l’intermédiaire de confidences intimes. L’espoir et la peur s’inscrivent dans une pulsion binaire qui détermine une grande partie du comportement humain. Lorsque la peur et l’espoir sont « téléversés » dans l’intelligence artificielle, la « machine » semble un peu plus humaine. Tout comme une grande interprète, l’IA rend un hommage émouvant sur ce qui pousse les êtres humains à faire ce qu’ils font.

Un par un, les participants s’assoient à la table du rituel de l’AI. Avec l’aide d’un spécialiste de l’IA de UKAI PROJECTS, ils sont priés de partager en toute confidentialité ce qu’ils espèrent et ce dont ils ont peur avec le programme d’intelligence artificielle. L’ensemble des espoirs et des peurs d’une séance donnée est ensuite projeté au hasard et à la vue de tous sur une surface publique, comme le côté d’un bâtiment ou le mur d’un couloir. Cette présentation émouvante et évolutive des obsessions du public est éclairante dans la mesure où elle révèle à la fois à quel point nous sommes similaires et à quel point nous nous sentons vulnérables.

L’équipe de UKAI PROJECTS travaille à la frontière de l’art et la technologie. Le dialogue entre le spécialiste de l’IA et chaque membre du public fait partie de l’exercice. Lors de cette simple rencontre, le participant peut discuter de n’importe quoi avec le spécialiste, de la nature et la fonction de l’IA jusqu’au sens de la vie.

Puis, l’heure venue, le rituel de l’IA tire à sa fin et l’ensemble des confidences d’une séance donnée est supprimé pour de bon. L’IA synthétise les données avant de dire ses derniers mots, puis supprime l’information de manière définitive. Ces derniers mots représentent la sagesse de l’IA selon les espoirs et les peurs accumulés d’une séance donnée dans le cadre du « rituel ».

Dans un article de Jerrold McGrath sur le projet, il cite une conversation avec une participante : « La femme me dit : ‘Donc il apprend de quiconque occupe de fauteuil, puis essaie de répondre à toutes ces questions impossibles et ensuite il meurt?’ Je lui dis oui, puis elle hoche la tête : ‘Eh bien, je suppose que ça résume bien notre existence, n’est-ce pas?’ »

Le rituel de l’IA permet à l’art d’imiter l’essence même de la vie.

 

L’équipe

Une production de STO Union (Farrellton, Québec) en coproduction avec UKAI Projects (Toronto, Ontario) et HAU Hebbel am Ufer (Berlin, Allemagne)

Concept original et codirectrice : Nadia Ross

Chef de recherche de l’IA, codirecteur et interprète : Jerrold McGrath

Chef de prototypage de l’IA et interprète : Kasra Goodarznezhad

Productrice et directrice de tournée : Shauna Kadyschuk

 

L’équipe de création de STO Union :

Directrice artistique : Nadia Ross

Productrice artistique : Shauna Kadyschuk

Directeur technique : Rob Scott

Photographe : David Irvine Photographer

Conception du logo : Susan Williams

 

 

L’équipe de création de UKAI :

Chef de recherche : Jerrold McGrath

Chef de prototypage : Kasra Goodarznezhad

Chef du développement : Dan Tapper

Équipe de création : Willem Deisinger, Luisa Ji

 

 

Photos de David Irvine

STO Union reconnaît que son siège social à Farrellton au Québec est situé sur le territoire non cédé et non abandonné de la nation algonquine des Anichinabés dont la présence remonte à des temps immémoriaux.

Le genre masculin est utilisé sans aucune discrimination et dans le seul but d’alléger le texte.